• fautquonenparle

Macron en mode selfie : «Allez-y, posez-moi vos questions»

L’image est pour le moins inédite !

Un président de la République se filmant seul avec son téléphone, en t-shirt, pour proposer de répondre directement à des questions sur les réseaux sociaux.

Ce lundi matin, depuis le fort de Brégançon (Var), Emmanuel Macron a ainsi posté un message vidéo sur Instagram et TikTok, deux réseaux sociaux prisés par les jeunes, afin de proposer de dissiper lui-même les doutes d’une population encore assez peu vaccinée contre le Covid-19.

© Capture @Instagram

Le président de la République a lancé une opération de questions-réponses sur TikTok et Instagram pour convaincre les jeunes récalcitrants à la vaccination.


En mode selfie et tee-shirt, Emmanuel Macron lance un appel aux Français via les réseaux sociaux. Le chef de l'Etat a proposé lundi 2 août aux internautes de répondre directement à toutes leurs questions sur la vaccination, sur Instagram et TikTok. Objectif affiché par le président : contrer les "fausses informations", "fausses rumeurs", qui circulent.

« Une course contre la montre est engagée avec le variant Delta, et la circulation du virus est plus importante chez les jeunes », rappelle l’Élysée, qui précise qu’étant une classe d’âge « peu vaccinée », il y a un enjeu à « répondre à leurs doutes et leurs interrogations ». Sur environ 9 millions de 18-24 ans, seuls 3,5 millions ont entamé le cycle vaccinal selon l’Élysée. Emmanuel Macron s’exécute dans l’après-midi dans une seconde vidéo, puis une troisième pour tenter de tordre le cou à des fake news persistantes sur le sujet. « Le vaccin sauve des vies, le virus tue », résume-t-il à la fin du dernier message.


Cette prise de parole intervient aussi juste après la mobilisation contre le pass sanitaire, qui a rassemblé quelque 200 000 personnes samedi 31 juillet à travers le pays. Si l’Élysée assure qu’officiellement il n’y a aucun lien, et que durant le même week-end, 530 000 personnes ont reçu une dose de vaccin, le timing n’a rien d’anodin. « Le lien est évident », marmonne en souriant un proche du président, validant l’idée d’une contre-offensive. « Ce message était nécessaire, pour bien faire la distinction entre les doutes légitimes (NDLR : sur la vaccination) et les violences injustifiables (intervenues lors de certaines manifestations) », glisse un ministre.

#macron #vacances #bregançon #passsanitaire #sante #france #actualites #actus #infos #news #debat #radio #fqep