​De nombreux mariages prévus en 2020 et 2021 ont été reportés à cause du Covid-19. Résultat, l’année 2023 s’annonce chargée avec 300.000 cérémonies attendues, du jamais-vu.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Le nombre de mariages en hausse – CREDIT : Pixabay

Depuis 2020, de nombreux couples ont préféré reporter leur mariage en raison des restrictions sanitaires liées au Covid. Résultat, l’année 2022 est particulièrement chargée. Environ 250.000 cérémonies sont prévues mais se sera pire en 2023. 300 000 seraient prévus pour 2023 ! Certains se marieront même un lundi.

Ce boom engendre une hausse des coûts du mariage. Si la forte demande peut pousser certains professionnels à augmenter leurs prix, c’est la conjoncture économique actuelle qui pèse sur le secteur. Les traiteurs pâtissent par exemple de la guerre en Ukraine et de la hausse des prix de l’énergie, du carburant et de l’alimentation.

Quant aux loueurs de salle, en tant que professionnels, ils ne bénéficient pas du bouclier tarifaire sur l’énergie mis en place par le gouvernement pour les particuliers. Afin de conserver leurs marges et rentrer dans leurs frais, la facture des locations pourrait être alourdie.