Anne Hidalgo espère donner un nouvel élan à sa campagne grâce à son programme, qui cible notamment les jeunes.

CREDIT : Pixabay

En retard dans les sondages, Anne Hidalgo mise sur les jeunes. Elle propose notamment une dotation universelle de 5 000 euros pour tous les jeunes de moins de 18 ans. Selon elle, c’est une mesure “bienveillante”.

Partant du constat qu’ils “sont les plus touchés par la pauvreté et pourtant exclus des minima sociaux” – le RSA n’est accessible qu’à partir de 25 ans – elle propose un minimum jeunesse de 564 euros par mois (un montant similaire à celui du RSA) qui serait versé à tous les jeunes de 18 ans et plus, sous conditions de ressources.

Une mesure que les parlementaires socialistes ont tenté de pousser à plusieurs reprises via des propositions de loi durant le quinquennat. Mais sans parvenir à convaincre la majorité, qui s’y est systématiquement opposée.

Ce n’est pas tout : Anne Hidalgo veut également mettre en place une dotation en capital de 5.000 euros qui sera attribuée à tous les jeunes à l’âge de 18 ans, “pour leur donner les moyens de leur émancipation”. Directement versée sur le compte bancaire du bénéficiaire, cette allocation pourra librement être utilisée pour “financer des projets personnels ou professionnels”, précise le programme de la candidate. Contrairement au revenu minimum, il s’agit d’une dotation universelle, ce qui signifie que même les jeunes qui travaillent déjà, voire ceux qui sont issus de familles fortunées, pourront la percevoir.