Le juge vient de signifier à la famille la fin des investigations ce qui provoque la colère de la famille.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Tiphaine Véron – CREDIT : Profil FB – DR

Ce 29 juillet 2022 cela fera 4 ans qu’elle a disparu au japon à Nikkō pendant un voyage. Mais pour la justice poitevine, le dossier Tiphaine Véron est clos, révèle nos confères du Journal du Dimanche ce 3 juillet 2022.

Selon Damien Véron, la juge d’instruction a reçu il y a peu les résultats de la commission rogatoire internationale transmise aux autorités de police japonaises. C’est ce qui la conduit aujourd’hui à clore le dossier, alors même que de nombreuses questions restent sans réponse.

C’est un choc pour la famille, « C’est un choc, dit le frère de la jeune femme, nous vivons un cauchemar depuis quatre ans, et on espérait que la magistrate pourrait se rendre là-bas pour faire avancer les recherches. Les Japonais ne répondent jamais aux demandes écrites, mais quand on y va, ils coopèrent. »

« Pour nous, c’est inadmissible, impensable. On se bat depuis pratiquement quatre ans pour retrouver Tiphaine. Nous avons mené nous-mêmes nos investigations sur place, des recherches pour montrer que la piste accidentelle était peu probable. » « On va se rendre sur place, continuer, mais c’est évident que c’est un coup dur puisqu’un juge se déplaçant au Japon donne une notion officielle qui fait qu’on aurait pu avoir des choses plus rapidement et plus facilement. »