Quatre personnes ont été touchées par balles, dont la jeune fille qui a plus tard succombé à ses blessures à l’hôpital.

CREDIT : CC – Own work

Un homme a ouvert le feu lundi durant un cours d’amphithéâtre dans la plus ancienne université d’Allemagne à Heidelberg (sud-ouest), tuant une jeune femme et blessant trois autres personnes avant de se suicider. «Une jeune femme est décédée à l’hôpital des suites de sa blessure par balle», a appris l’AFP de sources sécuritaires en fin d’après-midi de ce lundi 24 janver.

« L’auteur aurait tiré avec une arme longue pendant un cours donné dans un amphithéâtre de l’université de Neuenheimer Feld », a indiqué la police de Mannheim dans un communiqué. Au moins une personne a été tuée dans cette attaque, il s’agit d’une jeune femme qui a succombé à ses blessures à l’hôpital. Le tueur a par ailleurs fait plusieurs blessés.

L’auteur de l’attaque s’est ensuite dirigé vers l’extérieur du bâtiment et «s’est suicidé» dans l’enceinte du campus universitaire, a précisé la police. La police part du principe qu’il s’agissait d’un auteur unique et a donc estimé en milieu d’après-midi qu’il n’y avait «plus de situation de danger».

Selon la chaîne publique Südwestrundfunk (SWR), après l’attaque, survenue peu après midi, l’université d’Heidelberg a demandé par mail à ses étudiants de ne pas se rendre sur le campus du quartier de Neuenheimer Feld.