Scandale en Arabie saoudite. Une quarantaine de chameaux ont été disqualifiés d’un concours de beauté qui leur est tout spécialement dédié, car leurs propriétaires leur avaient entre autres injecté du botox.

CREDIT  : Pixabay

Une compétition d’un nouveau genre suscite la polémique en Arabie saoudite : un concours de beauté pour chameaux. Cette semaine, cet événement annuel, ancré dans la tradition bédouine, a été touché par un scandale avec la disqualification de dizaines de camélidés ayant notamment subi des injections de botox.

Avec des prix allant jusqu’à 66 millions de dollars (58,5 millions d’euros), la tentation de tricher est grande pour les éleveurs, qui affluent de tout le Golfe pour assister à ce festival créé par le roi Abdelaziz.

Concrètement, la forme et la taille des lèvres, du cou et de la bosse sont les principaux critères de beauté pour départager les chameaux lors de ce concours qui se tient jusqu’à la mi-janvier dans un désert au nord-est de Ryad.

La tricherie a été détectée à la suite de l’examen physique et médical des chameaux, notamment lors de leur passage aux rayons X, a rapporté jeudi l’agence de presse saoudienne SPA. «Quarante-trois chameaux ont été disqualifiés pour tricherie», a-t-elle précisé.

Ce n’est pas la première fois que les organisateurs du concours disqualifient des chameaux injectés au botox ou ayant subi de la chirurgie esthétique, mais cette édition compte le plus grand nombre de disqualifications enregistrées depuis le lancement du concours il y a six ans. En 2018, 14 chameaux avaient été recalés.