Arnaud Bonnefoy a été interpellé mardi 22 février dans la commune de Montmeyan dans le Var. Il a téléphoné vers 9h45 à la gendarmerie pour se signaler chez son père et dit vouloir se rendre.

CREDIT : Préfecture de police de Paris

Plus de trois semaines après le décès d’Amanda Glain, à Paris (XIXe), son compagnon et meurtrier présumé, Arnaud Bonnefoy, a été placé en garde à vue par les gendarmes du Var.

Il a été interpellé juste après son signalement.
Les enquêteurs du deuxième district de la police judiciaire de Paris vont désormais se rendre dans le Sud pour gérer les auditions. Arnaud Bonnefoy devra s’expliquer sur les circonstances du drame mais aussi sur ses faits et gestes durant sa cavale.

Le 18 février, son père publie une vidéo dans laquelle il lui demande de se rendre.

« Peut-être qu’en voyant son père, ça va déclencher quelque chose en lui. Moi, le message que je veux lui faire passer, c’est qu’il arrête tout, tout de suite (…) Si tu me vois, si tu m’entends, si tu vois ce message, je te demande de te rendre sans délai dans un commissariat ou une gendarmerie le plus proche », avait-il imploré.

Un appel qui a fini par payer car son fils a entendu la voix de la raison.