Le collectif “Féminicides par conjoint ou ex-conjoint” a annoncé ce mardi avoir recensé 100 féminicides sur le territoire français depuis le 1er janvier 2021. L’an dernier, ce seuil avait été franchi la même semaine.

CREDIT  : AFP

éjà 100 femmes sont décédées sous les coups de leurs conjoints ou ex-conjoints en 2021, selon le collectif Féminicides par conjoints ou ex-conjoints (FPCE), qui les recense en temps réel depuis 2016. L’an dernier, elles étaient déjà 102 à avoir perdu la vie, selon ce même collectif et le ministère de l’Intérieur. 156 en 2019, 120 en 2018…

En silence et dans une ambiance recueillie, une centaine de personnes, majoritairement des femmes, se sont réunies aux abords du Panthéon, à Paris, en mémoire des 100e et 101e victimes de féminicides à l’appel du collectif #NousToutes.

Munies pour la plupart d’une bougie, elles ont formé un cercle vers 20 h, « pour rendre hommage à toutes celles qui ont été assassinées et pour dénoncer le manque d’engagement du gouvernement pour lutter efficacement contre les violences masculines », selon les termes d’un communiqué publié dans l’après-midi.

Les militants se sont dispersés peu avant 21 h.

Ce rassemblement s’est déroulé à quelques jours de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes (25 novembre). Autour de cette échéance, entre le 20 et le 27 novembre, “des dizaines de manifestations” sont prévues dans le pays, a précisé #NousToutes dans son communiqué.