L’Autriche devrait décider dimanche d’imposer un confinement aux personnes qui n’ont pas été vaccinées, en réponse à des niveaux record d’infections quotidiennes.

CREDIT  : Photolia

Alexander Schallenberg, chancelier autrichien, a annoncé, vendredi 12 novembre, qu’il s’apprêtait à décréter le confinement des personnes non vaccinées et des patients pas encore guéris, dans le cadre d’un retour du Covid-19. Pour ce faire, il attend encore le feu vert du Parlement autrichien, qui devrait intervenir dimanche 14 novembre. Au cours de sa conférence de presse, Alexander Schallenberg s’est montré déterminé : « L’objectif est clair : nous voulons donner dimanche le feu vert à un confinement national pour les personnes non vaccinées. »

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé vendredi à des efforts de vaccination plus ciblés pour s’assurer que les publics vulnérables reçoivent des injections. Selon l’organisation, presque deux millions de cas de coronavirus ont été enregistrés la semaine dernière en Europe, faisant à nouveau du continent l’épicentre de la pandémie.

C’est « le plus grand nombre de cas enregistrés en une seule semaine dans la région depuis le début de la pandémie », a déclaré aux journalistes le patron de l’organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

La pandémie a fait au moins 5 078 000 morts dans le monde depuis que le bureau de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles vendredi 12 novembre.