La Fédération française de basket a annoncé ce lundi que les joueurs et joueuses français sous contrat avec des clubs russes ou bélarusses ne pourront plus être sélectionnés en équipe de France. Cette règle sera en vigueur « pendant la durée du conflit » en Ukraine.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Thomas Heurtel en match avec l’équipe de France – CREDIT : Wikimédia Commons

Les joueurs (ou staff) français déjà engagés ou qui s’engageront à l’avenir avec un club russe ou biélorusse ne seront plus sélectionnables en équipe de France jusqu’à la fin de la guerre en Ukraine. Voici la nouvelle décision de la FFBB.

La question a fait surface il y a quelques jours, avec la signature des internationaux français Livio Jean-Charles (4 sélections) au CSKA Moscou et Louis Labeyrie (33 sélections) à Kazan. Tous deux ne sont donc plus sélectionnables avec les Bleus. Le meneur des Bleus et vice-champion olympique, Thomas Heurtel, dont la signature au Zenith est imminente, pourrait lui aussi être affecté par cette mesure.

Une « attestation sur l’honneur » devra être signée, chaque joueur, joueuse ou membre de staffs indiquant qu’il n’est pas engagé et ne s’engagera pas avec un club russe ou biélorusse pendant la durée du conflit avec l’Ukraine. En cas de rupture de cet engagement, « les règles de sélection pour les prochaines échéances internationales, incluant les Jeux Olympiques 2024 (à Paris) », ne seraient plus respectées, a fait savoir la FFBB dans un communiqué.

À la suite de l’invasion de l’Ukraine, la Fédération internationale de basket a décidé d’exclure la Russie et le Bélarus de toutes ses compétitions, de sélections ou de clubs.