Le broyage des poussins mâles dans la filières des poules pondeuses est désormais interdite en France. Les couvoirs français ont jusqu’à la fin de l’année pour changer leurs pratiques.

CREDIT : Pixabay

Evolution dans la filière des poules pondeuses : l’élimination des poussins mâles à la naissance est désormais interdite par le gouvernement, qui laisse toutefois aux couvoirs français jusqu’à la fin de 2022 pour changer leurs pratiques. On estime qu’environ 300 millions de poussins mâles sont tués chaque année dans l’Union européenne, dont 50 millions en France. Cinq couvoirs spécialisés dans la fourniture de poules pondeuses aux éleveurs sont concernés.

Le décret aurait pu être « plus ambitieux », a estimé de son côté la directrice de l’association de défense des animaux d’élevage CIWF France, Léopoldine Charbonneaux.

Dès 2019, dans l’optique d’accélérer la recherche de solutions de rechange par les entreprises avait promis que cette pratique serait interdite d’ici à la fin de 2021. Mais le dossier n’a pas avancé aussi vite qu’espéré. La mise à mort des poussins mâles est interdite depuis le début de l’année en Allemagne, où ont été mises au point les machines d’ovosexage dont les industriels français doivent aujourd’hui s’équiper.