Le prix moyen du litre de gazole a battu un record datant de 2018. Il a atteint 1,53 euro.
C’est plus que le précédent record établi en 2018 lors de la crise des gilets jaunes.

Derajinski Daniel/ABACA

Record battu. Le litre de gazole n’a jamais été aussi cher en France. Le prix moyen à la pompe a atteint 1,5354 euro en moyenne la semaine dernière, selon les données du ministère de la Transition écologique publiées lundi. Le précédent pic, enregistré en octobre 2018 au début de la crise des gilets jaunes, est dépassé. L’essence SP 95, beaucoup moins utilisée que le diesel, était commercialisée 1,6073 euro, encore à quelques centimes du record de 1,6664 atteint en 2012.

La progression sur un an est spectaculaire (+28 % pour le gazole), car elle prend pour base de comparaison une période où les cours du pétrole s’étaient effondrés avec la crise sanitaire. Le baril de brent s’est brutalement ressaisi depuis. Il vaut plus de 82 dollars depuis la semaine dernière, une envolée de plus de 100 % sur douze mois.

La plupart des automobilistes ne peuvent que s’adapter à la marge, par exemple en réduisant leur vitesse ou en renonçant à certains déplacements, ou bien encore en utilisant la voiture la plus économe lorsqu’ils en ont plusieurs. La hausse des prix peut avoir plus d’impact à long terme, notamment en incitant à acheter un véhicule moins gourmand en carburant, voire électrique.

Les prix du pétrole ayant grimpé ces dernières semaines, les tarifs dans les stations vont continuer à augmenter. Le plein va être encore plus cher d’ici la Toussaint. Face à cette situation, le gouvernement est vigilant. Le dernier record du gazole remonte à la naissance du mouvement des gilets jaunes. La semaine dernière, le ministre de l’Économie a laissé la porte ouverte à un coup de pouce, sans préciser sa forme.