L’incident a eu lieu au cours de sa déambulation dans les allées bondées d’un marché de la préfecture du Val-d’Oise, une visite que l’Élysée n’a annoncé que ce mercredi matin.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Emmanuel Macron à Cergy le 27 avril 2022 – CREDIT : Capture Youtube

En visite à Cergy pour sa première sortie depuis sa réélection, Emmanuel Macron a été visé par un jet de tomates cerises alors qu’il discutait avec des habitants venus à sa rencontre. Le chef de l’État n’a toutefois reçu les tomates.

Sa sécurité s’est brièvement inquiétée d’un jet de projectile : des tomates cerises ont donc frôlé le président de la République et touché plusieurs personnes à ses côtés, poussant ses gardes du corps à déployer un parapluie pour le protéger.

Il semblerait que le commerçant ayant jeté les tomates visait davantage les journalistes et le public qu’Emmanuel Macron, estime ce témoin de la scène.

Loin d’être un simple parapluie qui a été déployé par le service de sécurité, comme sa fonction initiale l’indique à la base, protège de la pluie, cet objet possède bien d’autres usages. Son nom : le ParaPactum.

Sa toile en Kevlar protège des jets d’acide ou de tout autre liquide corrosif. « La fibre DuPont™ Kevlar® est une fibre synthétique para-aramide résistante à la chaleur présentant une structure moléculaire faite de nombreux liens interchaînes qui rendent Kevlar® incroyablement solide », peut-on lire sur le site de la société à l’origine de l’invention de Stephanie Kwolek.