Selon la dernière étude de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) sur les effets indésirables des vaccins, 76% d’entre eux seraient non-graves.

CREDIT : Pixabay

Selon la dernière étude de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), entre le 27 décembre 2020 et le 25 novembre 2021, sur 104.009.500 injections réalisées en France, tout vaccin confondu, 116.397 cas d’effets secondaires ont été notifiés, soit dans 0,1 % des cas. Sur ces 116.397 cas, 76% étaient non-graves et 24% graves.  La majorité des effets indésirables sont attendus et connus des autorités.

Concernant le vaccin Pfizer, sur 80.735.200 doses injectées71.624 cas d’effets secondaires ont été signalés (soit 0,08%). Sur ces 71.624 cas, 74% étaient non-graves et 26% graves. L’ANSM évoque 42 cas de décès. Plusieurs effets indésirables graves sont sous la surveillance des autorités :

  • Zona
  • Troubles du rythme cardiaque
  • Thromboses
  • Pancréatite aigüe
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Troubles menstruels
  • Syndrome inflammatoire multisystémique

Deux autres effets graves sont également suivis attentivement : l’hypertension artérielle et les myocardites/péricardites.

Pour Moderna, sur 11.418.700 doses injectées, 15.959 cas d’effets secondaires ont été signalés (soit 0,1%). Sur ces 15.959 cas, 82% étaient non-graves et 18% graves. Elle évoque 4 cas de décès.

Là aussi, plusieurs effets indésirables graves sont sous la surveillance des autorités :

  • Troubles du rythme cardiaque
  • Zona
  • Troubles auditifs (surdité, hypoacousie et acouphènes)
  • Pertes de connaissance, plus ou moins associées à des chutes
  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Troubles menstruels
  • Réactions retardées au niveau de la zone d’injection
  •  Troubles vasculaires de type d’hypertension artérielle