Le dernier compagnon de la Libération, Hubert Germain, est décédé à l’âge de 101 ans. Ce membre des Forces françaises libres sera inhumé dans la crypte du Mémorial de la France combattante au Mont-Valérien, près de Paris, le 11 novembre, lors d’une cérémonie nationale présidée par Emmanuel Macron.

CREDIT : AFP

Hubert Germain, le dernier compagnon de la Libération, est décédé ce mardi 12 octobre, a annonce la ministre des Armées Florence Parly. Il était le dernier combattant français de la Seconde guerre mondiale.

C’est Emmanuel Macron qui présidera le 11 novembre la cérémonie, qui se tiendra à l’Arc de Triomphe et au Mont-Valérien, a annoncé l’Élysée. Auparavant, le chef de l’État rendra hommage lors d’une cérémonie qui se déroulera dans les prochains jours aux Invalides à Hubert Germain, qu’il a qualifié de “figure de proue de la France libre” ayant “incarné un siècle de liberté”.

Seules 1.038 personnes ont reçu le titre de compagnon de la Libération. Il est normalement prévu que le dernier représentant des Compagnons qui décèdera soit inhumé au Mont-Valérien, le principal lieu d’exécution de résistants et d’otages par l’armée allemande.