C’est aujourd’hui dans une Maison d’enfants qu’une adolescente de 13 ans habitant la commune de Ségur-les-Villas, dans le Cantal, attend des nouvelles de ses parents.

CREDIT : Pixabay

Sept jours après la disparition de son mari, la mère de famille a également quitté la maison familiale dans le Cantal. L’enquête s’oriente sur deux disparitions volontaires, selon nos confrères du Parisien. Leur fille, âgée de 13 ans, attend le retour de ses parents dans une Maison d’enfants.

Le 17 novembre, Yvon, quitte la maison familiale « qu’il a construite de ses mains dans le Cantal », précise le quotidien parisien qui précise que ce départ aurait été précipité par une dispute conjugale. Depuis, sa famille n’a plus eu de nouvelles ou de signe de vie de l’homme âgé de 51 ans.

Le 23 novembre, c’est Jennifer, son épouse âgée de 36 ans qui disparaît à son tour. Leur fille âgée de 13 ans, laissée seule après ces disparitions consécutives contacte alors les gendarmes. « Elle explique qu’à son retour de l’école, sa mère n’était plus présente au domicile ».

Jennifer avait par ailleurs changé sa photo de profil sur Facebook, assurant qu’elle « retournera ciel et terre pour retrouver son mari ».

Toutefois, le mystère est porté par la personnalité des disparus qui semble bien connue des habitants du village qui rassemble 200 âmes. Plusieurs témoignages d’habitants de Ségur-les-Villas ont indiqué au quotidien de la capitale que « ce ne sont pas de braves gens, ils se sont mal comportés » ou encore qu’ils « ont des soucis ».

Un appel a témoin a été diffusé pour tenter de retrouver le couple. Yvon y est décrit comme mesurant 1m90, cheveux rasés et barbe de trois jours. Jennifer, 1m52, porte, elle, un tatouage sur l’avant-bras. Toute personne en possession de renseignements peut contacter la brigade de recherches de Saint-Flour au 04 71 20 04 80.