En 10 ans, de plus en plus de ménages ont pu accéder à la propriété grâce à la dégringolade des taux. Mais l’envolée des prix a creusé leur dette.

CREDIT  :  joel_420

L’endettement des Français pour financer de l’immobilier a doublé en 10 ans. L’encours des crédits immobiliers représente 86 % des revenus disponibles contre seulement 34 % en 2001. L’allongement de la durée des prêts commencent à peser fortement dans les dettes des ménages français. Découvrez ces graphiques sur l’évolution des dettes en France.

Aujourd’hui, l’encours des crédits immobiliers – autrement dit la dette immobilière – avoisine les 1200 milliards d’euros. C’est le poids de la dette immobilière qui inquiète le plus les autorités financières, qu’elles jugent «excessif». La faute à l’envolée des prix de l’immobilier dans les grandes métropoles ces 10 dernières années et qui s’est déplacée, depuis 2 ans, vers les villes moyennes. De quoi plomber le pouvoir d’achat immobilier des locaux.

Les ménages ne sont pas les seuls à s’être endettés plus fortement ces dernières années. Les sociétés non financières ont aussi eu plus recours aux crédits.