Les Français sont plutôt généreux en ce qui concerne les dons. Une hausse de 7,1 % en 2020.

CREDIT  : Archives Claude Prigent/Le Télégramme

Les dons déclarés aux impôts en 2020 et le nombre de donateurs pendant la pandémie ont augmenté, sans qu’il s’agisse d’un « raz de marée de générosité », selon une étude parue ce vendredi. Cette enquête, la 26e réalisée par le réseau d’experts Recherches et Solidarité et intitulée cette année « la générosité des Français face au Covid », s’appuie sur les dons déclarés à l’administration fiscale.

Ainsi, le don moyen s’élève à 347€ chez les moins de 30 ans et à 665€ chez les plus de 70 ans. Défense de l’environnement, soutien aux plus démunis. En ces temps de pandémie, la recherche est également bien soutenue notamment par l’Institut Curie qui lutte contre le cancer.

Constatant que la mesure a permis « d’accompagner un élan de solidarité historique », les députés n’ont pas attendu son évaluation pour voter sa prolongation dans le projet de loi de finances pour 2022 . Les Français devraient ainsi continuer de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les revenus de 75 % pour un don allant jusqu’à 1.000 euros, au lieu de 546 euros avant la crise.