Une manifestation a eu lieu ce dimanche à Montpellier pour dénoncer la mauvaise prise en charge des forces de l’ordre de plaintes concernant des violences sexuelles.

doule peine

CREDIT : France infos

A quelques mètres du commissariat centre de Montpellier (Hérault), environ 200 femmes expriment leur colère ce dimanche 10 octobre. Elles dénoncent une mauvaise prise en charge des victimes d’agressions sexuelles, qu’elles appellent “la double peine”.

Ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, de nombreuses femmes ont accusé les policiers d’une mauvaise prise en charge de leur plainte pour viol.

Elles avaient déjà fait parler d’elles sur les réseaux sociaux il y a une semaine en relayant le hashtag #DoublePeine, vite devenu viral, appelant déjà à une meilleure prise en charge des victimes dans les commissariats.