« Toute personne qui souhaite faire du travail à distance doit être au bureau pour un minimum (et je dis bien un minimum) de 40 heures par semaine ou quitter Tesla », indique la note qui a circulé sur les réseaux sociaux.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Elon Musk – CREDIT : Wikimedias

C’est l’ultimatum qu’a envoyé l’homme le plus riche du monde à ses salariés. Elon Musk « examinera et approuvera » au cas par cas la situation de ceux qui ne pourraient pas atteindre le minimum d’heure indiqué, selon ce mémo. Comme d’autres grandes entreprises, Tesla a rendu obligatoire le retour de ses salariés au bureau.

Le patron de Tesla se justifie en mettant en avant la culture de l’entreprise : « Tesla a créé et fabriquera les produits les plus excitants et les plus significatifs de toutes les entreprises sur Terre. Cela ne se fera pas en téléphonant. Il y a bien sûr des entreprises qui n’exigent pas cela, poursuit-il, mais à quand remonte la dernière fois qu’elles ont expédié un produit formidable ? Cela fait longtemps… « 

Certaines entreprises, comme Google et Apple, sont sur la même ligne : fini le télétravail.

Et pourtant, les déclarations d’Elon Musk interviennent alors que certaines études soulignent les bienfaits du télétravail pour les entreprises. Il pourrait peut stimuler sur le long terme la productivité des entreprises s’il continue à être aussi répandu, soulignait le Conseil national de la productivité (CNP) dans un rapport publié récemment.