Cette visite, historique à bien des égards, avait été gardée secrète jusqu’au bout, bien que depuis quelques jours bruissait la rumeur dans les médias allemands et italiens.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Dans le train direction l’Ukraine – CREDIT : Capture Youtube

Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Mario Draghi se sont retrouvés “durant la nuit” à Rzeszow, ville du sud-est de la Pologne qui dispose d’un aéroport international, avant de poursuivre leur route en Ukraine en direction de Kiev, précise ZDF.

En cas d’incidents en chemin, tout était prévu. Chaque journaliste a été préalablement briefé sur les gestes à adopter en cas de tir d’obus: rejoindre les officiers de sécurité dans le wagon de tête, enfiler son gilet pare-balles et descendre sur les voies. Un train de secours, roulant derrière celui transportant les trois chefs d’État, avait même été prévu.

Les trois hommes devraient rencontrer le président ukrainien Volodymyr Zelensky pour évoquer la demande de l’Ukraine de rejoindre l’Union européenne. La France, l’Allemagne et l’Italie y sont favorables, mais dans une perspective plus ou moins lointaine.

Le convoi a finalement atteint Kiev ce matin, à 9h30, heure locale. Sur le quai de la gare centrale de la capitale ukrainienne, Emmanuel Macron a eu ces mots: « J’aimerais envoyer un message de soutien et d’unité européenne aux Ukrainiens et Ukrainiennes ».