Le candidat à la présidentielle Eric Zemmour répond dans un communiqué publié sur son compte Twitter à ceux qui, se présentant comme des soutiens, ont menacé le chef de l’État ou encore Raquel Garrido et Alexis Corbière, élus de La France insoumise.

CREDIT : CC – Alexoumerde

Les vidéos, révélées sur Twitter par la Jeune Garde, un groupe antifasciste, et par Mediapart, montrent un homme arborant une casquette « Ben voyons », un tic de langage d’Eric Zemmour érigé en slogan par ses fans, s’exercer avec un fusil à lunette.

« Des idiots qui se prétendent se prévaloir de moi et de ma candidature pour tirer à la carabine sur des représentations de mes adversaires politiques », Eric Zemmour a écrit.

Dans une vidéo relayée hier, des hommes membres de l’ultra-droite simulaient des tirs sur les insoumis Raquel Garrido et Alexis Corbière. Eric Zemmour qualifie ce spectacle de « pitoyable » et compare ces personnes à des hooligans dans les stades de football, « ils me soutiennent dans le seul but de fournir à leur passion destructrice de nouveaux alibis ».

Dans une autre vidéo tournée au même endroit, un autre jeune homme prend pour cible l’ex-porte-parole de la France Insoumise Raquel Garrido. Fusil en main, il explique «s’entraîner à chasser du Garrido sauvage» avant de faire feu puis de tirer une seconde fois en évoquant son mari, le député LFI Alexis Corbière. Dans la même séquence, l’homme s’imagine ouvertement tirer sur «des antifas et des gauchistes», ainsi que sur des personnes d’origine maghrébine. «Il y a des drapeaux algériens et marocains, j’ai vu là-bas, donc on va s’empresser de tirer», lâche-t-il.