Les États-Unis rouvriront leurs frontières aux voyageurs entièrement vaccinés à partir du 8 novembre 2021. Cette annonce s’applique à la fois aux voyages aériens et aux voyages terrestres.

CREDIT : MIKE SEGAR / REUTERS

Après plus de dix-huit mois de fermeture des frontières, les Etats-Unis ont annoncé, vendredi 15 octobre, la levée, à partir du 8 novembre, des restrictions de voyage pour les ressortissants étrangers complètement vaccinés contre le Covid-19.

Les détails techniques et pratiques de la levée des restrictions ne sont pas encore tous connus – les mineurs étrangers, par exemple, pourraient ne pas être obligés de présenter un certificat de vaccination –, mais Washington en avait déjà tracé les grandes lignes.

Pour les voyageurs arrivant par les airs, les Etats-Unis demanderont à partir du 8 novembre, en plus d’une preuve de vaccination et d’un test dans les trois jours avant le départ, la mise en place par les compagnies aériennes d’un système de suivi des contacts.

Pour la voie terrestre, la Maison Blanche avait annoncé cette semaine que la levée des restrictions se ferait en deux temps. A partir du 8 novembre, pourront traverser la frontière du Canada ou du Mexique les personnes venant pour des raisons jugées non essentielles, par exemple familiales ou touristiques, à condition d’être vaccinées. Les personnes venant pour des motifs impérieux – par exemple les chauffeurs routiers – en seront dispensées. Mais, à partir de janvier, l’obligation vaccinale vaudra pour tous les visiteurs franchissant les frontières terrestres, quel que soit leur motif d’entrée.

Pour rappel, les vaccins reconnus par l’OMS sont les vaccins de Pfizer/BioNTech, d’Astrazeneca-SK Bio, du Serum Institute of India, d’Astra Zeneca (UE), de Janssen, de Moderna et de Sinopharm.