Une explosion dans une poudrerie à Bergerac, site classé Seveso « seuil faut », a blessé huit personnes, dont une dans un état grave, ce mercredi en Dordogne.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Entrée de la poudrerie de Bergerac — CREDIT : Capture d’écran Google Maps

Le dernier accident industriel remonte au 3 octobre 1980. 900 tonnes de nitrocellulose avaient pris feu dans plusieurs de ses bâtiments faisant un blessé.

Mais ce mercredi 3 août, peu avant 14 heures, quatre explosions ont soufflé un hangar de l’entreprise privée Eurenco. L’explosion s’est produite lors d’une manutention de nitrocellulose. Il y avait moins d’une tonne de matière. C’est le bâtiment 75 qui a été touché dont l’arrière a été totalement soufflé. La toiture est trouée. Un incendie s’est également déclaré. Une personne était en état d’urgence absolue. Elle a été héliportée au CHU de Bordeaux. Sept autres personnes ont été légèrement blessées.

61 sapeurs pompiers avec 32 engins ont été engagés, ainsi que 20 policiers et deux hélicoptères du SAMU, selon un communiqué de la préfecture de la Dordogne.

Une enquête est ouverte pour blessures involontaires dans le cadre du travail.