Le parquet de Paris a ouvert samedi une enquête du « chef d’homicide volontaire sur concubin » et précise ce dimanche matin que « la victime a été étranglée ».

CREDIT : CC – Andre Bulber

L’homme de 29 ans, policier au Blanc-Mesnil depuis trois ans, est activement recherché depuis vendredi soir. Il est soupçonné d’avoir tué sa conjointe, à Paris, dans le XIXe arrondissement.

C’est donc ce vendredi, vers 20h55, que le drame a été découvert. Arnaud n’avait pas pris son service au commissariat du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), ce sont ses collègues du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis), inquiets de ne plus avoir de ses nouvelles alors qu’il était censé prendre son poste vendredi en début d’après-midi, qui ont donné l’alerte.

« Il avait pris contact avec son service pour dire qu’il ne viendrait pas. Mais, ensuite il n’a plus répondu aux appels », selon une source proche du dossier.

[themoneytizer id= »89537-11″]

Sur place, le gardien de la paix de 29 ans, entré dans la police en 2012, est absent. En revanche, dans la salle de bains gît le corps de sa compagne. Agée de 28 ans, elle n’est pas policière.

Selon une source proche de l’enquête, le corps présentait peu de traces et pas de plaie par balle.

Selon une autre source proche de l’enquête, le suspect est propriétaire d’une voiture citadine blanche, qu’il est susceptible d’avoir utilisée pour prendre la fuite, et il est possiblement muni de son arme de service.