Avec près de 50.000 cas détectés selon les derniers chiffres, et un taux d’incidence de 310, la cinquième vague continue de progresser en France.

CREDIT  : Pixabay

48 400 nouveaux cas ont été recensés jeudi 2 décembre.

Pour l’heure, les Français n’ont pas encore renoncé aux retrouvailles en famille, en témoignent les réservations de billets de train qui retrouvent leur niveau de 2019.

Et pourtant, une seule question: le Covid-19 menace-t-il les fêtes de Noël?
Nous ne sommes pas en 2020, mais bien début décembre 2021. Avec la cinquième vague de coronavirus provoquée par le variant Delta, les mêmes questions se répètent encore et encore.

Le pic de la cinquième vague est attendu, selon les projections actuelles, début 2022, courant janvier. “Donc il sera après les fêtes de fin d’année, et du coup malheureusement la période pendant laquelle on va devoir freiner la circulation du virus inclut les fêtes de fin d’année. Là, il va falloir tous faire un effort”, déclarait ce mardi sur France Inter l’épidémiologiste Arnaud Fontanet.

“Parce que l’on prend des mesures, parce que la campagne de vaccination et de rappel s’accélère, on peut passer les fêtes” sans nouvelles restrictions, a toutefois déclaré sur RMC ce jeudi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

“Ce qui va se passer dans les 10 prochains jours sera déterminant pour Noël. Les fêtes de fin d’année sont déjà entre nos mains”, écrit également sur Twitter Guillaume Rozier, créateur de CovidTracker, outil de surveillance de l’épidémie de Covid-19.

Si l’on écoute chez nos confrères de RMC, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, “Noël n’est pas en danger si nous faisons tous attention, collectivement et individuellement”.