À partir du lundi 14 mars, les règles s’assouplissent et le pass sanitaire fait son retour. 

CREDIT : Faut qu’on en parle !

Alors que les contaminations au Covid-19 et le nombre d’hospitalisations ne cessent de baisser, le gouvernement a décidé d’assouplir les mesures sanitaires en France.  À partir du 14 mars, il sera donc possible d’abandonner son masque à l’intérieur et de ne plus présenter son pass vaccinal partout où il est actuellement exigé.

Plus besoin donc de présenter un pass, quel qu’il soit, pour aller au restaurant, au café, à un concert ou encore en boîte de nuit.

À partir du 14 mars, l’obtention d’un pass sanitaire grâce à un test de dépistage négatif sera réduite : 24 heures depuis la date de prélèvement.

Les tests seront pour les personnes dont le schéma vaccinal n’est pas complet, indique le ministère à nos confrères.

Les personnes qui ne sont pas complètement vaccinées doivent débourser 20 € pour un test antigénique (contre 25 € auparavant), sauf pour les dépistages réalisés le dimanche ou dans les pharmacies de garde. Pour un autotest vendu en pharmacie, il faut compter 3,35 € pour un adulte et 4,10 € pour un autotest destiné aux enfants. Les prix des tests PCR réalisés en laboratoire, quant à eux, restent inchangés : comptez 44 € pour un test dit « de confort ».

Ces prix sont susceptibles de baisser à nouveau très prochainement. Selon le site Le pharmacien de France, une nouvelle baisse des tarifs des autotests et tests antigéniques est attendue pour la mi-mars.