Hier, le match de Ligue 1 entre Lyon et Marseille a été reporté après un jet de bouteille d’eau contre Dimitri Payet. Le match a été interrompu puis arrêté.

CREDIT  :  AFP

Le choc OL-OM, en fermeture de la 14e journée de Ligue 1, a été définitivement arrêté après moult atermoiements. Le match a été interrompu dès la 3e minute après que Dimitri Payet, venu tirer un corner, a été touché à la tête par une bouteille d’eau lancée depuis les tribunes. Après une annonce de la reprise de la rencontre, il ne s’est finalement rien produit. L’arbitre a finalement décidé de l’arrêt du match.

Dès le début de cet Olympico, la tension était palpable : de nombreux jets de bouteilles avaient émaillé les premières secondes et le speaker du stade avait dû lancer des premiers appels au calme, à la demande de l’arbitre. La rencontre a été interrompue dès la 4e minute: alors que Dimitri Payet s’apprêtait à tirer un corner, il a reçu une bouteille d’eau pleine sur le côté gauche du visage, lancée depuis le virage Nord du Parc OL de Lyon.

L’arbitre Ruddy Buquet a suspendu la partie et les deux équipes sont rentrées aux vestiaires, alors que Payet se faisait soigner sur le terrain. Le capitaine olympien est resté au sol de longues minutes, entouré par les joueurs des deux équipes et des membres du staff médical phocéen. Il a ensuite regagné les vestiaires, une poche de glace sur la tempe et une autre dans le cou.

“La longueur de la décision est incompréhensible”, a estimé le président de l’OL Jean-Michel Aulas au micro d’Amazon après l’arrêt définitif de la rencontre. La confusion a longtemps régné dans l’enceinte lyonnaise puisque la décision de reprendre le match avait pourtant été prise et annoncée près de 1h30 après l’incident.

Sur quatre personnes interpellées dimanche soir, deux hommes se trouvaient toujours en garde à vue lundi matin à Lyon, dont un homme de 32 ans – l’auteur présumé du jet de bouteille sur le milieu de terrain marseillais qui s’apprêtait à tirer un corner en tout début de match.

Payet avait déjà été touché par une bouteille lors d’un match à Nice en tout début de saison, au mois d’août.

Le match avait alors été interrompu à un quart d’heure du terme, avant d’être rejoué à huis clos et sur terrain neutre, à Troyes le 27 octobre (1-1). Le club azuréen avait été sanctionné d’un retrait de deux points au classement dont un avec sursis.

L’OGC Nice avait ensuite dû disputer plusieurs matches à huis clos, avant que des mesures de sécurité supplémentaires ne soient mises en place à l’Allianz Riviera.

La saison 2021/2022 de Ligue 1 est marquée par de nombreux incidents en tribunes. Des jets de projectiles ont notamment terni le match entre Marseille et le Paris SG qui se tenait le 24 octobre au stade Vélodrome.