À l’appel de neuf syndicats et collectifs, ils devraient se rassembler dans une cinquantaine de villes françaises ce mardi 7 juin, notamment à Paris où une importante mobilisation est prévue en début d’après-midi (13h30) devant le ministère des solidarités et de la Santé.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Hôpital en grève – CREDIT : Faut qu’on en parle !

« Faudra compter les morts », alerte effectivement le communiqué de la CGT, soulignant que « l’accès aux soins de premiers recours est de plus en plus compliqué et l’hôpital n’assure plus son rôle de service public d’accueil en dernier recours ». Selon l’association Samu-Urgences de France, ce sont au moins 120 services d’urgences qui ont été forcés de limiter leur activité ou seraient sur le point de le faire.

En attendant les « décisions d’urgence » que le Chef de l’État a promis de prendre « dès juillet » dans un entretien à la presse quotidienne régionale, les syndicats veulent donc accentuer la pression, à quelques jours du premier tour des législatives.

Les manifestations seront nombreuses, selon une liste établie par la CGT,  dans au moins cinquante villes : à Paris, devant le ministère, mais aussi Grenoble, Marseille, Nantes et Toulouse ou encore à Cherbourg, où Emmanuel Macron est venu la semaine dernière annoncer une « mission flash » sur les services d’urgences.

La situation des services d’urgences en France est plus que préoccupante. Selon l’association Samu-Urgences de France, au moins 120 services ont été contraints de limiter leur activité se préparent à le faire cet été, faute de personnel soignant.

Les principales revendications :

  • Recrutement immédiat de soignants supplémentaires;
  • Revalorisation générale des salaires, avec prise en compte des contraintes horaires et de la pénibilité;
  • Renforcement des moyens financiers des établissements, recrutement de personnels administratifs pour recentrer les soignants sur leurs tâches;
  • Arrêt de toutes les fermetures d’établissements et de lits;
  • Mise en place de mesures pour garantir l’accès aux soins à tous les Français, dans tous les territoires.