La manifestation appelée ce 5 octobre par la CGT, FO, Solidaires et la FSU n’a pas fait le plein. Malgré les questions sociales portées dans les défilés, le constat d’une forme de résignation des salariés est unanime.

greve

CREDIT : DAVID ROSSI

Ce mardi 5 octobre, des syndicats (CGT, FO, Solidaires, FSU, Fidl, MNL, Unef et UNL) ont appelé à une grève et à manifester pour défendre les salaires, les emplois, et protester contre les réformes des retraites et de l’assurance chômage. 85 400 personnes ont manifesté selon les forces de l’ordre. La CGT dénombre elle 160 000 manifestants à travers l’Hexagone. Quelque 200 points de rassemblement ont eu lieu partout en France.

La grève a été peu suivie dans les transports notamment, avec un trafic « normal » pour les TGV, et « quasi normal » pour les TER. Dans l’Éducation nationale, il y a eu 4,06 % de grévistes en moyenne parmi les enseignants.