Le feu qui ravage le massif des Maures, dans l’arrière-pays de Saint-Tropez, aurait provoqué la mort d’un homme à Grimaud. Une femme est portée disparue. 1.200 pompiers sont encore mobilisés mercredi pour tenter d’éteindre le plus gros incendie de l’été en France.

grimaud

CREDIT : Camille Dodet

L’incendie monstre a démarré lundi après-midi près d’une aire d’autoroute. Il a parcouru 6.375 hectares et en a brûlé 5.000, selon les pompiers. Et en tout, depuis lundi soir, environ 7.000 personnes ont été évacuées dans le Var, selon les pompiers.

De nombreux axes de circulation sont fermés à la circulation : RD33 (Le Luc-Les Mayons), RD75 (Gonfaron-La Garde-Freinet), RD558 (La Garde-Freinet-Grimaud), RD14 (Grimaud), RD2048 (Grimaud), RD27 (La Môle).

Le corps d’un homme âgé d’une cinquantaine d’années a été découvert à son domicile de Grimaud. La découverte a été faite par un ami. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du décès. Une autopsie sera pratiquée.

Le procureur a également confirmé qu’un travail d’enquête était en cours après la disparition d’une femme de 32 ans. Ses proches ont indiqué ne plus avoir de nouvelles depuis le passage de l’incendie lundi soir.

La préfecture du Var comptabilise ce mercredi matin 27 blessés légers, dont 19 intoxications et 5 sapeurs-pompiers.

Le feu n’est toujours pas maîtrisé. Environ 1.200 pompiers et des renforts aériens sont mobilisés.