Emmanuel Macron s’est entretenu au téléphone avec Vladimir Poutine durant 1h45, a annoncé l’Élysée dimanche 6 mars. L’Élysée a également affirmé que Vladimir Poutine a dit à Emmanuel Macron qu’il atteindra ses objectifs « soit par la négociation, soit par la guerre ». 

CREDIT : Capture Fox News

Marioupol était toujours bombardée dimanche, et Kharkiv, la deuxième ville du pays, faisait également l’objet de bombardements intenses. Kiev est en passe d’être encerclée et des combats s’y déroulent dans certains quartiers.

Par ailleurs, à propos de l’éventualité d’un recours de l’armée russe à des armes chimiques, on considère à l’Elysée que plus le conflit se prolongera, « plus il sera dur » : « Tous les risques doivent être pris en compte », compte tenu du comportement passé de l’armée russe en Tchétchénie et en Syrie.

Le président Vladimir Poutine a menacé de priver le pays de son « statut d’État » et comparé les sanctions internationales qui frappent la Russie à une « déclaration de guerre ».