Le duo de Youtubeurs McFly et Carlito vient de dévoiler le clip d’une chanson intitulée “Je scrolle” et annoncent la sortie d’un album en décembre prochain.

Crédit : Thomas COEX / AFP

C’était il y a un an : la mort de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, assassiné le 16 octobre 2020. Des commémorations ont eu lieu dans tous les établissements scolaires de France ce vendredi 15 octobre. Jean-Michel Blanquer avait prévenu : les hommages perturbés seraient “sanctionnés”.

“Il y a eu quelques incidents, on en a recensé 98. C’est beaucoup moins que ce qu’il y a eu quand il y a eu des attentats précédemment”, explique le ministre. “Le plus bel hommage qu’on peut rendre à Samuel Paty, c’est l’unité, la dignité et c’est ce qu’on a eu hier (vendredi ndlr) dans le système scolaire français”, dit-il.

Ces incidents, “parfois, ce sont de très petites choses. Parfois, ça peut aller jusqu’à la menace. Il y en a 7 sur les 98″, précise Blanquer. Ce sont des menaces “individuelles ou collectives. Il ne faut pas généraliser. Parfois, ce sont des propos à l’emporte-pièce, nous les prenons au sérieux“, dit le ministre.

Pour rappel, 793 incidents avaient été signalés dans les écoles le 2 novembre 2020, lors de l’hommage qui avait été organisé peu après l’assassinat de Samuel Paty, dont une grande majorité du fait d’élèves.

Le 16 octobre 2020, Samuel Paty avait été poignardé puis décapité à Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise), à quelques centaines de mètres de son collège de Conflans-Sainte-Honorine. Le jeune assassin de 18 ans, un réfugié russe d’origine tchétchène qui lui reprochait d’avoir montré en classe des caricatures de Mahomet, avait été tué peu de temps après par la police.