Voilà un an que le professeur d’histoire-géographie Samuel Paty se faisait sauvagement assassiner dans le collège du Bois-de-l’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine.

Crédit photo : PASCAL GUYOT / AFP

Minute de silence, débats en classe, projection de documentaires autour de la laïcité… Charge aux équipes pédagogiques de décider du contenu de cet hommage. «Les établissements ont la liberté de s’organiser. Cela pourra prendre la forme d’échange, de discussion. C’est l’occasion de parler de la place du professeur, du savoir», a expliqué jeudi le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer.

Ce sont une minute de silence, en fin d’après-midi (comme l’a précisé Jean-Michel Blanquer au micro de nos confrères de BFMTV, ce jeudi 14 octobre) et un temps d’échange qui sont proposés aux écoles dans le cadre de l’hommage à Samuel Paty. Une heure sera consacrée à des discussions entre professeurs et élèves, qui pourront porter sur le métier de professeur, son rôle, sa légitimité, sur la laïcité, ou encore la construction de l’esprit critique. Les enseignants disposeront d’outils pour réfléchir à la liberté d’expression : une vidéo de l’ancien ministre et avocat abolitionniste de la peine de mort Robert Badinter, la “Lettre aux Instituteurs et Institutrices” de Jean Jaurès, la “Lettre à Monsieur Germain” d’Albert Camus…