D’après une étude, 40 % des enfants américains pensent que les hot-dogs proviennent des plantes et son donc des légumes.

CREDIT : pixabay

Selon les travaux de la chercheuse en psychologie Erin Hahn et ses collègues, un nombre effarant d’enfants américains ne connaissent pas et se méprennent sur l’origine des aliments qu’ils consomment au quotidien. Un constat particulièrement inquiétants lorsqu’il s’agit de viandes.

Elle révèle aussi que 41% des sondés ne sont pas en mesure d’identifier correctement la provenance du bacon. Et bizarrement, 46% des jeunes Américains pensent que les frites proviennent d’un animal.

Les psychologues en charge de l’étude ont identifié les deux racines du problème. Dans un premier temps, le paradoxe de la viande entre en jeu. Il s’agit d’une contradiction fréquemment identifiable: d’un côté, un individu aime manger de la viande, mais de l’autre, il n’aime pas l’idée de la douleur infligée aux animaux. Autre problème: selon les scientifiques, les parents hésitent à enseigner à leurs enfants d’où proviennent les produits carnés.

Les résultats de cette étude reflètent un futur assez inquiétant pour notre planète. Si les enfants n’ont pas les connaissances nécessaires sur l’origine de leur nourriture, leurs futures préférences culinaires pourraient faire empirer les choses pour la planète. Ce sera surtout le cas pour les produits à base de viande qui ont une empreinte carbone largement supérieure à celle des produits à base de plantes.