Attisé par le mistral (60 kilomètres/heure) sur un terrain sec, un feu dans la commune d’Aubais, au sud de Nîmes, a détruit 350 hectares de végétation.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Incendie du Gard – CREDIT : Préfecture

L’incendie qui s’est déclaré dimanche vers 15 heures sur la commune d’Aubais, dans le Gard, a été fixé. Ce feu a mobilisé près de 670 pompiers.

Il a pris non loin d’une déchèterie et a parcouru 370 hectares. Les 417 pompiers et 129 engins restés sur place vont désormais s’atteler à « noyer toute la périmètrie du feu » pour éviter les reprises, explique les pompiers. Un travail qui « va prendre plusieurs jours », précisent-t-ils.

Sur cet incendie, six pompiers ont été blessés, l’un d’eux gravement mais dimanche soir « son pronostic vital n’était pas engagé », indique son collègue, qui attend un « bilan médical plus complet dans la matinée ».

Une partie du Gard était placé dimanche en vigilance « extrême » vis-à-vis du risque incendie. Le feu a entrainé la coupure de la circulation sur l’autoroute A9 pendant plus de trois heures entre Gallargues et Lunel, avant de reprendre en fin de journée.

Un autre incendie, cette fois-ci dans les Bouches-Rhône. A une vingtaine de kilomètres de Marseille un feu qui s’est déclaré en fin d’après-midi à hauteur des Pennes-Mirabeau, a été « fixé » dans la soirée après parcouru 35 hectares. Les 200 maisons menacées par les flammes ont été protégées.

Un troisième incendie, dans les Landes a parcouru une centaine d’hectares dimanche. L’incendie est toujours en cours dans la forêt des Landes de Gascogne. Un important dispositif a été déployé pour maîtriser le feu toujours en cours avec la présence de 160 pompiers et de 20 gendarmes appuyés par un avion Dash et un hélicoptère.