Olivier Véran a annoncé que le gouvernement ne donnerait pas son avis sur la proposition de loi visant à allonger la durée légale de l’avortement de 12 à 14 semaines.

CREDIT : Pixabay

Le gouvernement laissera l’Assemblée nationale délibérer sans donner son avis sur la proposition de loi permettant notamment l’allongement de la durée légale d’IVG de 12 à 14 semaines, a annoncé le ministre de la Santé lundi 29 novembre.

Le texte avait été adopté en octobre 2020 à l’Assemblée avant d’être rejeté au Sénat.

M. Véran a rappelé son soutien personnel sur l’allongement de la durée légale de l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Si le texte a toutes les chances d’être adopté à l’issue de cette deuxième lecture, comme en témoignaient les rangs fournis de LREM en ce lundi soir, la question de son avenir parlementaire se pose pour ses partisans.

La proposition de loi doit encore faire une navette avec le Sénat avant un hypothétique troisième et dernier passage à l’Assemblée d’ici la fin de la session parlementaire, fin février.

Problème : aucun groupe ne souhaite l’inscrire au Palais du Luxembourg et les deux co-rapporteures demandent que le gouvernement puisse le faire.