Le télescope James Webb a dévoilé, le lundi 11 juillet 2022, un magnifique cliché tout en couleurs des galaxies formées après le Big Bang, il y a plus de 13 milliards d’années.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Univers profond – CREDIT : NASA – James Webb

Les scientifiques n’en attendaient pas moins de James Webb, le plus puissant télescope jamais conçu, après 30 ans de développement et près de 10 milliards de dollars d’investissements. « Une nouvelle ère a commencé pour l’astronomie », a ainsi commenté auprès de l’AFP Jonathan Lunine, astronome à l’université Cornell, qualifiant l’image de « fantastique ».

La lumière, après avoir parcouru un chemin aussi long, s’est étirée, passant du spectre visible à l’infrarouge, une longueur d’onde invisible pour des yeux humains, mais pas pour ceux de James Webb.

L’image, qui fourmille de détails, a été prise en un temps d’observation de 12,5 heures. Elle montre ainsi des milliers de galaxies, au cœur desquelles certaines structures « n’ont jamais été vues auparavant », selon la Nasa.

Sur le cliché pris par le télescope, les galaxies les plus lointaines apparaissent sous la forme de fins arcs lumineux, résultat de la déformation de leur lumière par la distorsion gravitationnelle de l’amas SMACS 0723.

Au premier plan, on voit quelques étoiles appartenant à notre galaxie la Voie lactée – elles sont reconnaissables à leurs aigrettes de diffraction, ces six branches de lumière qui les entourent et qui sont des artefacts optiques.

Puis on y voit des dizaines, des centaines, des milliers de galaxies telles qu’elles existaient il y a 4,6 milliards d’années (le temps que leur lumière parvienne jusqu’à nous).