Pour répondre aux enjeux d’une cinquième vague qu’il juge « préoccupante », Jean Castex a annoncé ce jeudi 2 décembre qu’un nouveau Conseil de défense se tiendrait lundi prochain dans la matinée.

CREDIT  : La visite de Jean Castex, Premier ministre, et Olivier Véran, ministre de la Santé, à l’hôpital de Girac (Angoulême), le jeudi 2 décembre 2021.  © Image Pool

« La cinquième vague de la pandémie est particulièrement forte », a relevé le chef du gouvernement, en citant des chiffres orientés à la hausse, dont une « progression de 60 % des cas constatés en une semaine ».

« Nous ne laisserons pas la pression monter trop haut » dans les hôpitaux, a souligné le ministre, répondant à une question sur un possible retour des jauges dans les établissements recevant du public, à commencer par les cafés et restaurants.

Par ailleurs, Jean Castex a assuré qu’« aucune donnée ne permet de conclure que le variant Omicron est plus résistant au vaccin ». 8 000 prélèvements ont selon lui été séquencés la semaine dernière. « On est monté à 10 000 » a-t-il ajouté.

Face à la menace du variant Omicron, la France a annoncé mercredi un durcissement des conditions d’accès à son territoire en imposant notamment un test négatif pour tous les voyageurs, même vaccinés, provenant d’un pays hors de l’Union européenne.

Depuis l’ouverture à tous les Français de plus de 12 ans de la dose de rappel jeudi dernier, « 4,5 millions de rendez-vous ont été pris » s’est félicité le Premier ministre. Il a également relevé que le nombre de premières injections repartait à la hausse, alors que six millions de Français éligibles n’ont toujours reçu aucune dose.
À Angoulême, Jean Castex effectuait sa première sortie après avoir contracté le Covid-19 dix jours plus tôt.