C’est un deal XXL qui rabat les cartes de l’industrie du jeu vidéo. Ce 18 janvier, Microsoft a annoncé contre toute attente l’acquisition d’Activision Blizzard, l’éditeur des opus iconiques World of WarcraftCall of Duty ou encore Candy Crush.

CREDIT : Chaine Youtube Blizzad

D’après le Wall Street Journal et Bloomberg, le montant de la transaction s’élève à 68,7 milliards de dollars (60 milliards d’euros), un record (et de très loin) pour ce secteur économique. C’est aussi, par la même occasion, la plus grosse acquisition de l’histoire de Microsoft, à plus du double du montant du rachat de LinkedIn pour 26 milliards de dollars en 2016.

Jusqu’alors, l’acquisition la plus onéreuse de l’industrie du jeu vidéo était de 12,7 milliards de dollars. Un record établi il y a tout juste quelques jours, quand l’éditeur Take-Two a fait part du rachat du spécialiste du jeu mobile Zynga. Immédiatement après cette annonce, le cours de l’action d’Ubisoft, l’un des principaux concurrents d’Activision, a augmenté de 13 %, le marché semblant s’attendre à ce que Microsoft rachète l’entreprise française.

« A l’issue de la transaction, Microsoft deviendra la troisième société de jeux vidéo du monde en matière de chiffre d’affaires, derrière Tencent et Sony », a écrit l’entreprise américaine dans le communiqué

Jusqu’à ce que cette transaction soit négociée, Activision Blizzard et Microsoft Gaming vont continuer à opérer de manière indépendante. Une fois l’acquisition réalisée, je serai le référent des équipes d’Activision Blizzard.