Les forces russes occupent le territoire de la centrale nucléaire de Zaporijjia dans le Sud de l’Ukraine, touchée par des frappes russes dans la nuit, a indiqué l’agence d’inspection des sites nucléaires.

CREDIT : CC – Ralf1969

La centrale nucléaire de Zaporijia, la plus grande d’Europe dans le centre de l’Ukraine, a été touchée dans la nuit par des frappes de l’armée russe qui ont provoqué un incendie, mais sa sécurité est « garantie » selon Kiev qui a accusé Moscou d’avoir recours à la « terreur nucléaire ».

« Le territoire de la centrale nucléaire de Zaporijjia est occupé par les forces armées de la Fédération de Russie. Le personnel opérationnel contrôle les blocs énergétiques et assure leur exploitation en accord avec les exigences des règlements techniques de sécurité d’exploitation », a indique l’organisme d’Etat ukrainien.

Après l’incendie qui a été provoqué par les frappes russes cette nuit, aucune fuite radioactive n’a été détectée sur la centrale de Zaporijjia après les tirs russes, indique le régulateur ukrainien.

Les secours ukrainiens ont pu accéder au site de la centrale pour stopper la propagation de l’incendie, puis l’éteindre à 6h20 locales (4h20 GMT).

Des six blocs, le 1er est débranché, les 2, 3, 5, 6 sont en phase de refroidissement, tandis que le 2 est opérationnel. L’agence ne dit pas cependant quel était le statut des blocs avant l’attaque.