Le ministre de la Santé s’est exprimé ce jeudi 25 novembre à 12h30, au lendemain d’un conseil de défense sanitaire et en pleine cinquième vague de Covid-19.

CREDIT  : AFP

“Le rappel vaccinal sera ouvert à tous les adultes âgés de 18 ans et plus dès cinq mois après leur dernière injection”

Le rappel dès 18 ans est possible et fortement encouragé par le ministère de la santé. L’immunité décline avec le temps et ce, même chez les plus jeunes, rappelle Olivier Véran.

Ce rappel est ouvert à tous les adultes à partir de 18 ans cinq mois après la dernière injection et ce à compter de ce samedi 27 novembre.

Cette dose concerne 25 millions de Français. Six millions ont déjà reçu leur dose de rappel, donc cela concerne plus précisément 19 millions de Français.

“Si nous n’avions pas cette couverture vaccinale importante, nous serions submergés par la vague épidémique (…) et probablement, en ce moment, déjà tous reconfinés”, dit Olivier Véran. La part des patients non-vaccinés admis à l’hôpital, en fonction de ce qu’ils représentent dans la population, est “dix fois plus importante que celle des vaccinés”.

Par ailleurs, le masque va redevenir obligatoire partout en intérieur, y compris dans les lieux demandant le pass sanitaire.

De plus, à compter de lundi 29 novembre, la durée de validité des tests PCR et antigéniques, qui servent de pass sanitaire pour ceux qui ne sont pas encore vaccinés, sera réduite à 24 heures (contre 72 heures puis 48 heures depuis son lancement).

Pour le moment, Il n’y aura donc “ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitation de déplacement. « Nous pouvons passer cette vague sans recourir aux outils les plus contraignants » qu’ont déjà imposés certains pays voisins de la France, a-t-il souligné.