Des militaires européens participant au groupement de forces spéciales Takuba « seront repositionnés aux côtés des forces armées nigériennes dans la région frontalière du Mali », a annoncé Emmanuel Macron après l’annonce du retrait du Mali de la force française Barkhane et de Takuba.

CREDIT : CC – TM1972

« Au moment où nos adversaires se réinventent et modifient leur stratégie, l’erreur aurait été de demeurer statique ou de nous égarer dans des combats qui ne relèvent pas de la lutte contre les organisations terroristes », déclare encore M. Macron.

« Nous jetons donc là les bases d’un engagement renouvelé, qui permettra aux Européens, à la France, de continuer à jouer leur rôle d’appui et de soutien d’entraînement en amont de partenaires », poursuit-il.

« C’est ce modèle de partenariat respectueux et équilibré que nous allons consacrer et étendre à d’autres domaines dans le cadre du Sommet Union africaine -Union européenne, qui s’ouvrira dans quelques heures à Bruxelles », conclut le président de la République avant de céder la parole à Macky Sall, président du Sénégal et président de l’Union africaine, ainsi qu’à Nana Akufo-Addo, président du Ghana.

Des militaires européens présents au Mali seront redéployés au Niger, annonce Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a dit après le retrait militaire du Mali : « La France n’oublie aucun des 53 soldats tombés au Sahel »