Elle se trouve à Laillé, non loin de Rennes, elle a rassemblé plus de 1500 teufeurs. C’est la troisième fois en un mois qu’elle s’installe ici.

Nos contenus vous plaisent ? Soutenez notre duo de journalistes passionnés en regardant une courte publicité !

Illustration Rave Party – CREDIT : Wikimedias Salento81

C’est la troisième rave party qui se déroule dans le département en l’espace d’une semaine. Le week-end dernier, 150 personnes s’étaient réunies à Plélan-le-Grand (35), et une autre rave party s’était tenue à Saint-Malo-de-Phily (35), près de Lohéac. Elle avait réuni 500 personnes.

Près de 60 gendarmes, de la compagnie de Redon, de Rennes et l’Escadron départemental de sécurité routière (EDSR), sont mobilisés à toutes les sorties de la commune.

La maire de Laillé avait pris un arrêté municipal pour interdire « la tenue de rassemblements festifs qui ne disposent pas d’autorisation, ce qui permettra de verbaliser les contrevenants ».

Les autorités ont confirmé qu’il s’agissait de «la troisième rave-party dans un court laps de temps». S’agissant d’une «rave party non déclarée», celle-ci a donné lieu «à de nombreux contrôles» a indiqué la préfecture à l’AFP. «Une centaine d’infractions» ont ainsi été relevées par les forces de l’ordre. «Sur réquisition du procureur de la République, ces opérations ont permis la verbalisation de 19 conduites sous l’emprise d’un état alcoolique, infractions sur la détention de produits stupéfiants», ont détaillé les services de l’État.

Hormis des nuisances sonores, la préfecture indiquait dimanche vers 11H00 n’avoir relevé «aucun incident» à Laillé où «environ 800 personnes» étaient encore présentes au lieu-dit de la carrière de La Roche, selon les médias locaux.