C’est un scénario qui n’est pas écarté, alors que les laboratoires Pfizer / BioNTech ont affirmé ce 20 septembre que leur vaccin est “sûr” pour les enfants de 5 à 11 ans.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans autorisée en Europe avant la fin de l'année ?

KONSTANTIN YUGANOV – STOCK.ADOBE.COM

Le débat autour de la vaccination des enfants de moins de 12 ans est à nouveau au cœur des discussions. Il faut dire que la récente déclaration des laboratoires Pfizer et BioNtech fait beaucoup parler.

Depuis plusieurs mois maintenant, les deux laboratoires multiplient les essais pour vérifier la sûreté et la tolérance de leur sérum sur les enfants de moins de 12 ans. Ce 20 septembre, le duo a affirmé que son vaccin anti-Covid est « sûr » et « bien toléré » chez les enfants de 5 à 11 ans.

Il s’agit des premières données cliniques pour ce groupe d’âge. L’Agence européenne des médicaments (EMA) et la FDA américaine ont autorisé les vaccins à ARN messager à partir de 12 ans. En raison notamment de la diffusion du variant Delta, “depuis juillet, les cas pédiatriques de Covid-19 ont augmenté de 240% aux Etats-Unis, soulignant la nécessité d’une vaccination” des plus jeunes, a commenté Albert Bourla, PDG de Pfizer. Il a estimé que ces données constituent une “base solide pour les demandes d’autorisation”.

Toutefois, la vaccination des enfants de 5-11 ans provoque davantage de réticences. Alors, malgré une possible approbation de l’Agence européenne du médicament d’ici la fin 2021, la France donnera-t-elle son feu vert pour vacciner les moins de 11 ans ? La réponse reste à ce jour en suspens.

 

Les effets secondaires du vaccin, dosé à 10 microgrammes par injection contre 30 microgrammes habituellement pour les plus âgés, sont “en général comparables” à ceux observés chez les personnes de 16 à 25 ans, notent les deux laboratoires. Il s’agit de résultats partiels d’une étude menée sur 4 500 enfants entre 6 mois et 11 ans aux Etats-Unis, en Finlande, en Pologne et en Espagne, dont 2 268 enfants de 5 à 11 ans. Les deux entreprises s’attendent à publier “dès le quatrième trimestre” des résultats concernant la tranche d’âge 2-5 ans ainsi que 6 mois-2 ans, qui ont reçu deux injections de 3 microgrammes. L’étude sur les enfants de moins de 12 ans pour le vaccin Moderna est en cours.

Toutefois, la vaccination des enfants de 5-11 ans provoque davantage de réticences. Alors, malgré une possible approbation de l’Agence européenne du médicament d’ici la fin 2021, la France donnera-t-elle son feu vert pour vacciner les moins de 11 ans ? La réponse reste à ce jour en suspens.