Actuellement enseignée dans une seule école élémentaire de la capitale, la poursuite de l’apprentissage de la langue des signes française sera possible dans le secondaire public dès la rentrée prochaine à Paris.

CREDIT : Wikimédia

La poursuite de l’enseignement de la langue des signes française (LSF) dans le secondaire public sera possible à Paris dès la rentrée prochaine, ont convenu l’académie et la maire Anne Hidalgo mercredi lors d’une rencontre dans la seule école élémentaire de Paris proposant cet enseignement.

La Ville de Paris souhaite faire progresser l’apprentissage de la langue des signes à l’école. Il faut faire de la langue des signes française « une langue vivante à part entière » a confié Anne Hidalgo ce 19 janvier.

Mais la « difficulté à trouver des encadrants, des enseignants qui soient signants » et donc « capables d’offrir un enseignement bilingue » empêchait jusqu’ici la poursuite de ce programme dans le secondaire, a expliqué le directeur académique des services de l’Education nationale Marc Teulier.

Le certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement des jeunes sourds (CAPEJS) est un diplôme d’Etat qui ne relève pas de l’Education nationale mais du médico-social.