Au passage du corbillard transportant le cercueil recouvert d’un drapeau corse, certains dans la foule silencieuse se sont approchés pour toucher le véhicule, d’autres faisant le signe de croix.

CREDIT : Capture Twitter

« On veut montrer à l’Etat français qu’il y a un peuple corse » et que « quand on touche l’un des nôtres, on est tous là, quelles que soient les divisions qu’on peut avoir », a réagi Jean Mattei, figure connue de la scène musicale insulaire.

Au moins 1 500 personnes, selon les autorités, étaient massées le long de la route quittant l’aéroport pour lui rendre hommage.

Par ailleurs, la polémique des drapeaux en berne en Corse rebondit. Invité du « 19:45 » de M6 mercredi 23 mars, Emmanuel Macron a qualifié de « faute » la mise en berne de drapeaux en Corse après la mort du militant indépendantiste Yvan Colonna.

Et pourtant, ce mercredi soir, une dizaine de drapeaux corses mis en berne ont été accrochés par des manifestants aux grilles extérieures de la préfecture d’Ajaccio, avec la banderole « Gloire à toi Yvan » en corse.

Les funérailles du militant indépendantiste corse auront donc lieu vendredi dans son village familial de Cargèse (Corse-du-Sud). Son corps est arrivé mercredi soir sur l’île accueillit par une haie d’honneur.