« Le collectif Anonymous est officiellement en cyberguerre contre le gouvernement russe« . C’est ce qu’a annoncé le groupe de hackers Anonymous, aux ramifications toujours assez méconnues.

CREDIT : Pixabay

Le groupe de piratage Anonymous a déclaré s’engager officiellement contre le gouvernement de Vladimir Poutine après qu’il a organisé une invasion à grande échelle de l’Ukraine. Peu avant 22 heures, le groupe a déclaré sur son compte Twitter : « Le collectif Anonymous est officiellement en cyberguerre contre le gouvernement russe ».

Environ 30 minutes plus tard, Anonymous a annoncé avoir mis hors ligne le site Web de la chaîne de télévision RT (Russia Today), soutenue par le Kremlin, qui diffuse en Grande-Bretagne ou en France. Le média pro-russe a confirmé l’attaque : « Une forte cyberattaque DDoS cible RT. La rédactrice en chef Margarita Simonian a confirmé l’attaque DDoS contre l’agence d’information« . Finalement, l’intégrité du site a été rétablie peu après.

Cette lutte pourrait s’intensifier dans les prochains jours, alors que les Américains envisagent eux aussi d’intégrer cette cyberguerre pour aider l’Ukraine à se défendre. Parmi les cibles d’un tel conflit figurent les institutions militaires mais aussi des infrastructures stratégiques de production d’énergie ou de télécommunications.