Dans son dernier avis rendu le 20 novembre et publié ce lundi, le Conseil scientifique a indiqué être en faveur d’un abaissement de l’âge d’éligibilité pour la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 à 50 ans “sans attendre”.

CREDIT  : AFP

La progression en cours de la cinquième vague de Covid-19 en France est « fulgurante »​, a alerté dimanche Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Il ne faut pas que la bise revienne », a prévenu Martin Hirsch, directeur de l’AP-HP, ce lundi 22 novembre.

Dans un avis rendu public ce lundi 22 novembre, le Conseil scientifique s’est déclaré favorable à l’abaissement de l’âge d’éligibilité pour la dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 à 50 ans.
Une mesure qu’il faudrait prendre “sans attendre”.

Le taux d’incidence national de l’épidémie de Covid-19 était de 171,5 cas pour 100 000 habitants sur 7 jours au 18 novembre (données consolidées à J+3), selon Santé publique France.
Le taux d’incidence est supérieur au seuil d’alerte de 50 dans tous les départements métropolitains depuis plusieurs jours. Il dépasse 250 cas pour 100 000 habitants dans cinq départements : Ardèche, Haute-Corse, Landes, Bouches-du-Rhône, Haut-Rhin.