Vendredi 1er octobre débute officiellement la campagne Octobre rose. C’est la 28e édition de la campagne annuelle consacrée à la lutte contre le cancer du sein veut encore et toujours informer les femmes sur les vertus du dépistage, mais pas seulement.

octobre rose

CREDIT : AFP

La tour Eiffel parée de rose et trente jours pour alerter sur le cancer du sein : vendredi a débuté officiellement la 28e campagne d’Octobre rose qui se déroule jusqu’au 31 octobre. Sensibiliser à la cause et récolter des fonds pour financer la recherche autour de cette maladie est l’objectif.

A ce jour, en France le cancer du sein reste la première cause de décès par cancer chez les femmes. Dépisté à un stade précoce, il peut être guéri dans neuf cas sur dix.

Le cancer du sein est le plus fréquent chez les femmes. Selon une étude du réseau français des registres des cancers (Francim), environ 58 000 nouveaux cas (dont moins de 1 % concerne des hommes) sont détectés chaque année en France métropolitaine – soit un tiers des cancers touchant les femmes. Il s’agit aussi du cancer féminin le plus meurtrier, avec plus de 12 000 morts par an.

Tous les deux ans, les femmes qui ont entre 50 et 74 ans sont invitées à effectuer une mammographie de dépistage. Cet examen est pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale, sans avance de frais.

Chaque année, de nombreux événements sont organisés durant ce mois, à l’instar de courses à pied telles que le Challenge du Ruban Rose, de compétitions sportives ou de ventes caritatives.